• Willem Ferdinand Mogge Muilman to August Wilhelm von Schlegel

  • Place of Dispatch: Amsterdam · Place of Destination: Hannover · Date: 14.03.1796
Edition Status: Newly transcribed and labelled; double collated
    Metadata Concerning Header
  • Sender: Willem Ferdinand Mogge Muilman
  • Recipient: August Wilhelm von Schlegel
  • Place of Dispatch: Amsterdam
  • Place of Destination: Hannover
  • Date: 14.03.1796
    Manuscript
  • Provider: Sächsische Landesbibliothek - Staats- und Universitätsbibliothek Dresden
  • OAI Id: DE-1a-34292
  • Classification Number: Mscr.Dresd.e.90,XIX,Bd.15,Nr.88
  • Number of Pages: 3S. auf Doppelbl., hs. m. U. u. Adresse
  • Format: 21,9 x 18,2 cm
  • Incipit: „[1] Amsterdam ce 14 Mars A. 1796.
    Je croyois vraiment mon cher ami que vous m’auriez oublié entierement en n’entendant pas [...]“
    Language
  • French
  • Dutch
    Editors
  • Falk, Clio
  • Varwig, Olivia
[1] Amsterdam ce 14 Mars A. 1796.
Je croyois vraiment mon cher ami que vous m’auriez oublié entierement en n’entendant pas de vos nouvelles depuis deux ou trois mois et j’etois entierement surpris de recevoir une lettre de vôtre part, et pour vous montrer que je suis plus exact je vais vous repondre aussi tôt que je le puis, en esperance que vous ferez la même chose dans la suite. Pour vous punir un peu de votre negligence je ne vous ecrirai pas une si longue lettre, que la vôtre, vous savez que ça n’est pas mon fort d’ecrire, mais pour commencer je vais repondre à toutes vos questions. Mes études me donnent beaucoup de travail, je vous assure que la tête me tourne de tous ces loix, et je ne fais que rever la nuit de
Justinien, Hadrien et tous ces Messieurs là, et encore d’être chez M. Cras depuis 9 jusqu’à 12 c’est une bien longue besogne aussi quelquefois je m’ennuye à la mort Il y à à peu près les mêmes étudians que l’année derniere outre qu’il y est venu deux de Leyde. J’ai eu enfin la hardiesse d’opposer et de disputer cela est allé très bien et à la xxx au contentxxtement de Monsieur Cras ce qui m’a fait beaucoup de plus, quoique j’ai été dans des transes terribles avant que cela avoit lieu J’avois pour opposants Themmer et un de ceux qui êtoient venues de Leyde, puisque j’espere que cela ne vous sera pas indifferent de voir mes theses, j’en insererai une dans celle ci, on a opposé contre la seconde et la troisieme. Je suis seulement des cours chez Monsieur Cras, car je craignois que les leçons de M. van Swinden seroient de nouveau interrompus comme cela a eu aussi lieu, puisque il a été elu à une charge
Je lis quelque fois des Livres allemands mais c’est pourtant bien rare, mais comme vous proposez de m’envoyer une de
vos ouvrages (ce qui me fera beaucoup de plaisir) je commencerai de nouveau autant que je le puis de cultiver cette langue, je vais encore quelque fois a la comedie allemande ce qui m’aide beaucoup pour la comprendre certainement la troupe n’est pas aussi bonne [2] que celle de Hunnius, elle est a present sous la direction de Dietrichs. Je m’en garderai bien mon cher de faire des critiques sur votre ouvrage, je serai bien aise si je pourrai seulement la lire xx j’espere de le recevoir en peu de tems car je suis bien curieux d’en savoir le sujet. A propos j’ai parlé Monsieur Wolters van de Poll il m’a donne la commission si je vous ecrivois de vous demander s’il ne recevrait xx pas l’édition de Wieland puisque cela a deja paru vous me ferez beaucoup de plaisir de m’informer la dessus.
J’ai ouvert le paquet que
Monsieur Matthiae m’a envoyé mais il n’y avoit point de lettre pour vous, c’etoit deux volumes de Herder. L’ouvrage de Pope ne m’a pas encore été envoyé.
Une maladie epidemique a ravagé ici pendant presque tout l’hyver on l’appeloit communement de Scharlake koorts
ma petite soeur Jetje l’a eue mais pas dans un très fort degré mais xxxxx ma soeur Hooft et xxxxx mon frere Rendorp l’on eue si violemment qu’on craignoient pour leur vie ce qui a beaucoup diminué l’embonpoint de mon frere Grace à Dieu ils sont tous parfaitement rétablis et notre famille est a present toute bien portante Je ne sais si je vous ai deja ecris que je suis devenu encore oncle, ma Soeur Rendorp est accouchée d’une fille et ma Soeur Hooft d’un fils. Mon Pere après l’accès de goutte qu’il a eu cet hyver se porte assez bien. Ils m’ont chargés de vous faire tous leurs complimens.
Il a couru ici cet hyver le bruit que
Mr Tishbein etoit mort il me fait bien du plaisir de voir par votre lettre que cela est tout à fait faux.
Il n’y a pas beaucoup de divertissemens dans cette ville
la comedie Hollandoise joue qui à l’égard de l’opera est devenue beaucoup meilleure, aussi il y a une Comedie Francoise mais qui est bien petite, ils ont un batiment apart sur le Houtmart dans le quartier des [3] Juifs, depuis 3 semaines, il y est venu de Paris les acteurs La Rive Saint Phal et l’actrice Fleury qui ont attirés beaucoup de monde ils restent seulement une quinzaine c’est dommage que vous ne les voyez pas jouer je n’ai jamais vu quelque chose de si beau Je crois que vous avez vu ici St Phal mais La Rive joue encore infiniment mieux que lui. A la fin du mois de Fevrier il a commencé ici de geler de sorte que dans peu de jours tous les canaux étoient remplis de glace ainsi je me suis bien amusé en allant à patins cela a duré pendant une quinzaine, et depuis quelques jours nous avons le plus beau tems du monde C’est justement comme si c’étoit deja l’été J’espere que cela continuera ainsi.
Mon Oncle Lampoins est retourné de son voyage il y a [...] mois il se propose de quitter de nouveau ce pays ave[c] son fils
Voila presque 3 pages remplis mon cher admirez ma patience mais souffrez aussi que, faute de matiere je finisse celle ici et en esperance que j’entendrai bientot de vos nouvelles je me nomme
votre tres humble serv et ami
Mogge Muilman
[4] Monsieur
Monsieur A. W: Schlegel
chez
Mr Schlegel Secretaire du Consistoire
à
Hanovre
[1] Amsterdam ce 14 Mars A. 1796.
Je croyois vraiment mon cher ami que vous m’auriez oublié entierement en n’entendant pas de vos nouvelles depuis deux ou trois mois et j’etois entierement surpris de recevoir une lettre de vôtre part, et pour vous montrer que je suis plus exact je vais vous repondre aussi tôt que je le puis, en esperance que vous ferez la même chose dans la suite. Pour vous punir un peu de votre negligence je ne vous ecrirai pas une si longue lettre, que la vôtre, vous savez que ça n’est pas mon fort d’ecrire, mais pour commencer je vais repondre à toutes vos questions. Mes études me donnent beaucoup de travail, je vous assure que la tête me tourne de tous ces loix, et je ne fais que rever la nuit de
Justinien, Hadrien et tous ces Messieurs là, et encore d’être chez M. Cras depuis 9 jusqu’à 12 c’est une bien longue besogne aussi quelquefois je m’ennuye à la mort Il y à à peu près les mêmes étudians que l’année derniere outre qu’il y est venu deux de Leyde. J’ai eu enfin la hardiesse d’opposer et de disputer cela est allé très bien et à la xxx au contentxxtement de Monsieur Cras ce qui m’a fait beaucoup de plus, quoique j’ai été dans des transes terribles avant que cela avoit lieu J’avois pour opposants Themmer et un de ceux qui êtoient venues de Leyde, puisque j’espere que cela ne vous sera pas indifferent de voir mes theses, j’en insererai une dans celle ci, on a opposé contre la seconde et la troisieme. Je suis seulement des cours chez Monsieur Cras, car je craignois que les leçons de M. van Swinden seroient de nouveau interrompus comme cela a eu aussi lieu, puisque il a été elu à une charge
Je lis quelque fois des Livres allemands mais c’est pourtant bien rare, mais comme vous proposez de m’envoyer une de
vos ouvrages (ce qui me fera beaucoup de plaisir) je commencerai de nouveau autant que je le puis de cultiver cette langue, je vais encore quelque fois a la comedie allemande ce qui m’aide beaucoup pour la comprendre certainement la troupe n’est pas aussi bonne [2] que celle de Hunnius, elle est a present sous la direction de Dietrichs. Je m’en garderai bien mon cher de faire des critiques sur votre ouvrage, je serai bien aise si je pourrai seulement la lire xx j’espere de le recevoir en peu de tems car je suis bien curieux d’en savoir le sujet. A propos j’ai parlé Monsieur Wolters van de Poll il m’a donne la commission si je vous ecrivois de vous demander s’il ne recevrait xx pas l’édition de Wieland puisque cela a deja paru vous me ferez beaucoup de plaisir de m’informer la dessus.
J’ai ouvert le paquet que
Monsieur Matthiae m’a envoyé mais il n’y avoit point de lettre pour vous, c’etoit deux volumes de Herder. L’ouvrage de Pope ne m’a pas encore été envoyé.
Une maladie epidemique a ravagé ici pendant presque tout l’hyver on l’appeloit communement de Scharlake koorts
ma petite soeur Jetje l’a eue mais pas dans un très fort degré mais xxxxx ma soeur Hooft et xxxxx mon frere Rendorp l’on eue si violemment qu’on craignoient pour leur vie ce qui a beaucoup diminué l’embonpoint de mon frere Grace à Dieu ils sont tous parfaitement rétablis et notre famille est a present toute bien portante Je ne sais si je vous ai deja ecris que je suis devenu encore oncle, ma Soeur Rendorp est accouchée d’une fille et ma Soeur Hooft d’un fils. Mon Pere après l’accès de goutte qu’il a eu cet hyver se porte assez bien. Ils m’ont chargés de vous faire tous leurs complimens.
Il a couru ici cet hyver le bruit que
Mr Tishbein etoit mort il me fait bien du plaisir de voir par votre lettre que cela est tout à fait faux.
Il n’y a pas beaucoup de divertissemens dans cette ville
la comedie Hollandoise joue qui à l’égard de l’opera est devenue beaucoup meilleure, aussi il y a une Comedie Francoise mais qui est bien petite, ils ont un batiment apart sur le Houtmart dans le quartier des [3] Juifs, depuis 3 semaines, il y est venu de Paris les acteurs La Rive Saint Phal et l’actrice Fleury qui ont attirés beaucoup de monde ils restent seulement une quinzaine c’est dommage que vous ne les voyez pas jouer je n’ai jamais vu quelque chose de si beau Je crois que vous avez vu ici St Phal mais La Rive joue encore infiniment mieux que lui. A la fin du mois de Fevrier il a commencé ici de geler de sorte que dans peu de jours tous les canaux étoient remplis de glace ainsi je me suis bien amusé en allant à patins cela a duré pendant une quinzaine, et depuis quelques jours nous avons le plus beau tems du monde C’est justement comme si c’étoit deja l’été J’espere que cela continuera ainsi.
Mon Oncle Lampoins est retourné de son voyage il y a [...] mois il se propose de quitter de nouveau ce pays ave[c] son fils
Voila presque 3 pages remplis mon cher admirez ma patience mais souffrez aussi que, faute de matiere je finisse celle ici et en esperance que j’entendrai bientot de vos nouvelles je me nomme
votre tres humble serv et ami
Mogge Muilman
[4] Monsieur
Monsieur A. W: Schlegel
chez
Mr Schlegel Secretaire du Consistoire
à
Hanovre
×