• Claude C. Fauriel to August Wilhelm von Schlegel

  • Place of Dispatch: Paris · Place of Destination: Bonn · Date: [Mitte/Ende November 1821]
Edition Status: Newly transcribed and labelled; double collated
    Metadata Concerning Header
  • Sender: Claude C. Fauriel
  • Recipient: August Wilhelm von Schlegel
  • Place of Dispatch: Paris
  • Place of Destination: Bonn
  • Date: [Mitte/Ende November 1821]
  • Notations: Datum sowie Absende- und Empfangsort erschlossen. – Datierung: Nach Schlegels Brief vom 5. November und vor seiner Antwort vom 3. Dezember 1821.
    Manuscript
  • Provider: Sächsische Landesbibliothek - Staats- und Universitätsbibliothek Dresden
  • OAI Id: DE-1a-33563
  • Classification Number: Mscr.Dresd.e.90,XIX,Bd.8,Nr.16
  • Number of Pages: 2S., hs. m. U.
  • Format: 23,2 x 18,2 cm
  • Incipit: „[1] Vous devez avoir depuis plusieurs jours, entre les mains, mon très-cher Pandita, lʼéchantillon dont je vous ai parlé plusieurs [...]“
    Language
  • French
  • Sanskrit
    Editors
  • Förtig, Christina
  • Hanneder, Jürgen
  • Stieglitz, Clara
  • Varwig, Olivia
[1] Vous devez avoir depuis plusieurs jours, entre les mains, mon très-cher Pandita, lʼéchantillon dont je vous ai parlé plusieurs fois, et quʼil nʼa pas dépendu de moi de vo moi de vous envoyer plutôt. - Jʼattends votre décision sur les observations que je vous ai soumises, et qui ne me paraitront fondées, quʼautant que vous les trouverez telles. La méprise sur le r[+]ī mʼappartient tout entière: vous je dois cependant vous dire que jʼai eu lʼintention de faire composer le r[+]ī, comme vous me lʼindiquez dans votre derniè[re] lettre, mais soit mon inexpérience, soit celle du fondeur, jʼy ai trouvé des difficultés que vous saurez éviter, les ayant prévues. Jʼai don[n]é quelques exemplaires de lʼéchantillon à cinq ou six personnes, & particulièrement à MM. Chezy et Langlès: ils en ont été xxxxxxxx enchantés lʼun & lʼautre, et mʼon[t] prié de vous féliciter dʼun succ[ès] que vous avez obtenu, dans une entreprise, qui exigeait tant de percévérance et de calculs minutieux. Je dois vous avouer q toutefois que dans les perfectionnements dont vos caractères leur ont paru susceptibles, ils ont été de mon avis sur ceux que je vous ai proposés: ils ont ajouté de leurs chefs dʼautres observations qui ne sont peut être pas sans fondement, mais qui ne me semblent cependant pas assés importantes, pour vous être transmises.
Je dois vous avertir dʼun incident survenu dans le tirage définitif de
notre échantillon, et qui a oc occasionné un grand surcroit de travail à M. Lion, et il peut être bon que vous soyez averti, dès quʼil sʼagit de faire une nouvelle fonte à Berlin. L Lʼépreuve que je joins ici du tirage en question vous donnera en un clin dʼœil lʼidée de cet inconvénient: vous remarquerez sous quelques lettres coupées (tya, ligne 9. gu stu. l. 10 tsmṛ lign. id. tma lign. 11.) sma lig. 8.) de petites taches dʼune forme irrégulières: elles proviennent de quelques saillies et de quelques aspérités qui partant du creux du caractère, arrivent presque au niveau de lʼœil, et marquent plus ou moins par la pression du tirage. M. Lion mʼa montré [2] que ce vice ne provenait pas, et ne pouvait même provenir de la fonte, mais simplement de ce que lʼœil de quelques poinçons nʼavait point assés de saillie au déssus de son fond, ou que celui-ci nʼavait point été assés creusé. Du reste, je ne mʼexplique pas très bien pourquoi ce défaut sʼest fait sentir dans les lettres coupées, plutôt que dans les autres. Quoiquʼil en soit, Mr. Lion a été obligé de faire repasser au canif toutes les lettres coupées, et je crois même quelques autres, pour enlever toutes les aspérités capables de porter et de marquer dans la pression du caractère. - Il faudra donc faire cette opération, dans une nouvelle fonte; a moins quʼil ne paraisse plus expédition de nettoyer un peu plus avant le fond des poinçons.
La lettre
que de M. Lion que je joins ici, vous apprendra que vo[s] caractères, emballés avec le plus grand soin, sont partis Samedi, en 6 caisses différentes, et seront 22 jours en route. Jʼai donné par écrit à M. Lion tous les renseignements et toutes les instructions que v[o]us mʼavez envoyé[s] sur la [...] dʼexpédier la fon[te]; et il mʼa assuré sʼy être conformé avec exactitude. Je vous dirai que jʼai assisté au pesage, et que je me tiens pour sûr que tout a été fait très-loyalement: le papier qui enveloppe les pages est la seule chose étrangère à la fonte qui soit entrée dans le poids; et M. Lion prétend q[u]ʼil nʼest nulle part dʼusage dʼen faire la déduction.
Vos trois moules et vos matrices sont actuelleme
[nt] chez-moi: jʼe elles y attendront vos ordres. - Je vais donner aujourdhui à M. Lion un mot pour Mr. de Staël, où jʼattesterai que jʼai été témoin du pesage. - Je nʼai pas besoin, je lʼespère, de vous assurer que je suis tout à vous, pour soigner la gravure et la fonte supplémentaires, dont vous auriez décidé l réconnu lʼutilité. Cela ne peut guère aller au delà de 4 ou 5 poinçons; et je pense que le tout ne vous occassionnerait que peu de retard. A présent que je vous fais armé de toute pièce pour la gloire de Vishnu et pour la confusion des Mlècchas, je vais attendre plus impatiemment encore que de coûtume des nouvelles de vos travaux: Je suis aussi, dans lʼhistoire; et je voudrais bien être à portée de me faire votre écolier. Adieu. Je s vous embrasse de tout cœur. tout à vous.
Fl
[1] Vous devez avoir depuis plusieurs jours, entre les mains, mon très-cher Pandita, lʼéchantillon dont je vous ai parlé plusieurs fois, et quʼil nʼa pas dépendu de moi de vo moi de vous envoyer plutôt. - Jʼattends votre décision sur les observations que je vous ai soumises, et qui ne me paraitront fondées, quʼautant que vous les trouverez telles. La méprise sur le r[+]ī mʼappartient tout entière: vous je dois cependant vous dire que jʼai eu lʼintention de faire composer le r[+]ī, comme vous me lʼindiquez dans votre derniè[re] lettre, mais soit mon inexpérience, soit celle du fondeur, jʼy ai trouvé des difficultés que vous saurez éviter, les ayant prévues. Jʼai don[n]é quelques exemplaires de lʼéchantillon à cinq ou six personnes, & particulièrement à MM. Chezy et Langlès: ils en ont été xxxxxxxx enchantés lʼun & lʼautre, et mʼon[t] prié de vous féliciter dʼun succ[ès] que vous avez obtenu, dans une entreprise, qui exigeait tant de percévérance et de calculs minutieux. Je dois vous avouer q toutefois que dans les perfectionnements dont vos caractères leur ont paru susceptibles, ils ont été de mon avis sur ceux que je vous ai proposés: ils ont ajouté de leurs chefs dʼautres observations qui ne sont peut être pas sans fondement, mais qui ne me semblent cependant pas assés importantes, pour vous être transmises.
Je dois vous avertir dʼun incident survenu dans le tirage définitif de
notre échantillon, et qui a oc occasionné un grand surcroit de travail à M. Lion, et il peut être bon que vous soyez averti, dès quʼil sʼagit de faire une nouvelle fonte à Berlin. L Lʼépreuve que je joins ici du tirage en question vous donnera en un clin dʼœil lʼidée de cet inconvénient: vous remarquerez sous quelques lettres coupées (tya, ligne 9. gu stu. l. 10 tsmṛ lign. id. tma lign. 11.) sma lig. 8.) de petites taches dʼune forme irrégulières: elles proviennent de quelques saillies et de quelques aspérités qui partant du creux du caractère, arrivent presque au niveau de lʼœil, et marquent plus ou moins par la pression du tirage. M. Lion mʼa montré [2] que ce vice ne provenait pas, et ne pouvait même provenir de la fonte, mais simplement de ce que lʼœil de quelques poinçons nʼavait point assés de saillie au déssus de son fond, ou que celui-ci nʼavait point été assés creusé. Du reste, je ne mʼexplique pas très bien pourquoi ce défaut sʼest fait sentir dans les lettres coupées, plutôt que dans les autres. Quoiquʼil en soit, Mr. Lion a été obligé de faire repasser au canif toutes les lettres coupées, et je crois même quelques autres, pour enlever toutes les aspérités capables de porter et de marquer dans la pression du caractère. - Il faudra donc faire cette opération, dans une nouvelle fonte; a moins quʼil ne paraisse plus expédition de nettoyer un peu plus avant le fond des poinçons.
La lettre
que de M. Lion que je joins ici, vous apprendra que vo[s] caractères, emballés avec le plus grand soin, sont partis Samedi, en 6 caisses différentes, et seront 22 jours en route. Jʼai donné par écrit à M. Lion tous les renseignements et toutes les instructions que v[o]us mʼavez envoyé[s] sur la [...] dʼexpédier la fon[te]; et il mʼa assuré sʼy être conformé avec exactitude. Je vous dirai que jʼai assisté au pesage, et que je me tiens pour sûr que tout a été fait très-loyalement: le papier qui enveloppe les pages est la seule chose étrangère à la fonte qui soit entrée dans le poids; et M. Lion prétend q[u]ʼil nʼest nulle part dʼusage dʼen faire la déduction.
Vos trois moules et vos matrices sont actuelleme
[nt] chez-moi: jʼe elles y attendront vos ordres. - Je vais donner aujourdhui à M. Lion un mot pour Mr. de Staël, où jʼattesterai que jʼai été témoin du pesage. - Je nʼai pas besoin, je lʼespère, de vous assurer que je suis tout à vous, pour soigner la gravure et la fonte supplémentaires, dont vous auriez décidé l réconnu lʼutilité. Cela ne peut guère aller au delà de 4 ou 5 poinçons; et je pense que le tout ne vous occassionnerait que peu de retard. A présent que je vous fais armé de toute pièce pour la gloire de Vishnu et pour la confusion des Mlècchas, je vais attendre plus impatiemment encore que de coûtume des nouvelles de vos travaux: Je suis aussi, dans lʼhistoire; et je voudrais bien être à portée de me faire votre écolier. Adieu. Je s vous embrasse de tout cœur. tout à vous.
Fl
×