• Albertine Ida Gustavine de Broglie to August Wilhelm von Schlegel

  • Place of Dispatch: Coppet · Place of Destination: Unknown · Date: [1818]
Edition Status: Newly transcribed and labelled; double collated
    Metadata Concerning Header
  • Sender: Albertine Ida Gustavine de Broglie
  • Recipient: August Wilhelm von Schlegel
  • Place of Dispatch: Coppet
  • Place of Destination: Unknown
  • Date: [1818]
  • Notations: Datum sowie Absendeort erschlossen.
    Manuscript
  • Provider: Sächsische Landesbibliothek - Staats- und Universitätsbibliothek Dresden
  • OAI Id: DE-611-38973
  • Classification Number: Mscr.Dresd.e.90,XIX,Bd.4(1),Nr.17
  • Number of Pages: 2 S. auf Doppelbl., hs.
  • Format: 16 x 10 cm
  • Incipit: „[1] Je désire savoir cher Schlegel comment vous vous trouvez de mon absence, ils vous font bien avaler de la [...]“
    Language
  • French
    Editors
  • Stieglitz, Clara
  • Varwig, Olivia
[1] Je désire savoir cher Schlegel comment vous vous trouvez de mon absence, ils vous font bien avaler de la politique. Ici je parle toute la journée de la révolution je lis tous les originaux enfin je travaille pour éviter ma pensée et lʼeffroi que me cause lʼexistence Jʼai des ennemis interieurs qui me poursuivent et qui sont impitoyables. je nʼai jamais été si solitaire quʼici, et si isolé de cœur. Cet immense vide [2] est-il donc necessaire dans la destine humaine je nʼen sais rien. Adieu écrivez moi donnez vos conseils dans le choix de lʼappartement et je reviendrai. Pauline vous sourit de loin elle est plus heureuse et plus aimable que sa pauvre mère qui vous aime beaucoup.
[3] [leer]
[4] Mr Schlegel.
[1] Je désire savoir cher Schlegel comment vous vous trouvez de mon absence, ils vous font bien avaler de la politique. Ici je parle toute la journée de la révolution je lis tous les originaux enfin je travaille pour éviter ma pensée et lʼeffroi que me cause lʼexistence Jʼai des ennemis interieurs qui me poursuivent et qui sont impitoyables. je nʼai jamais été si solitaire quʼici, et si isolé de cœur. Cet immense vide [2] est-il donc necessaire dans la destine humaine je nʼen sais rien. Adieu écrivez moi donnez vos conseils dans le choix de lʼappartement et je reviendrai. Pauline vous sourit de loin elle est plus heureuse et plus aimable que sa pauvre mère qui vous aime beaucoup.
[3] [leer]
[4] Mr Schlegel.
×