• August Wilhelm von Schlegel to Claude C. Fauriel

  • Place of Dispatch: Bonn · Place of Destination: Paris · Date: 03.12.1821
Edition Status: Newly transcribed and labelled; double collated
    Metadata Concerning Header
  • Sender: August Wilhelm von Schlegel
  • Recipient: Claude C. Fauriel
  • Place of Dispatch: Bonn
  • Place of Destination: Paris
  • Date: 03.12.1821
  • Notations: Da der Brief im Druck nur teilweise wiedergegeben ist, wurde er neu transkribiert. – Empfangsort erschlossen.
    Printed Text
  • Provider: Sächsische Landesbibliothek - Staats- und Universitätsbibliothek Dresden
  • Bibliography: Sainte-Beuve, Charles Augustin: Portraits contemporains. Bd. 4. Paris 1876, S. 246.
  • Incipit: „[1] Bonn 3 Decembre 21.
    Jʼai des grâces infinies à Vous rendre, cher et docte Mécène, des soins exquis et savans que [...]“
    Manuscript
  • Provider: Biblioteka Jagiellońska, Krakau
    Language
  • French
  • Latin
  • Sanskrit
    Editors
  • Förtig, Christina
  • Hanneder, Jürgen
  • Varwig, Olivia
[1] Bonn 3 Decembre 21.
Jʼai des grâces infinies à Vous rendre, cher et docte Mécène, des soins exquis et savans que Vous avez voués à mon affaire – Vraiment je ne sais pas comment cela auroit marché sans Vous. Je Vous demande mille pardons d’avoir différé de répondre à Vos envois, mes travaux journaliers ne me laissent pas respirer un instant, sans cela je ne serois pas excusable
Mr Lion a été payé, j’ai sa quittance, je lui écrirai aussi-tôt que les caisses seront arrivées. Je suis extrêmement satisfait de son travail si toute la fonte est aussi bien soignée que les lettres qui paroissent dans Votre échantillon. Il est délicieux, jʼen ai été dans un véritable enchantement, cʼest du bronze sur papier, depuis que les Véda’s ont été révélés, lʼon nʼa rien vu de pareil. Jʼai lʼair de me louer moi même, mais vous savez que cʼest le privilège des poêtes. Exegi monumentum aere perennius.
J’ai souvent parlé à M. Vibert de creuser plus profondément l’intérieur de l’oeil des lettres – il m’a toujours assuré que cela étoit impossible et superflu. Le fondeur rejette la faute des aspérités qui restent dans les lettres coupées sur le graveur, et je parie, si nous nous [2] adressons au graveur, il rejettera la faute xxxxx sur le fondeur; ce sera comme la chanson:
Jean danse mieux que Pierre,
Et Pierre danse mieux que Jean.
Quand j’aurai les caisses, je passerai tout en revue, et je verrai alors, s’il y aura encore quelques nouveaux poinçons à faire; ou quelque autre chose à reparer. En attendant je Vous prie de garder les moules et les matrices –
Je n’ai pas pu faire joindre entièrement l’ou bref – il faut en faire son deuil. J’ai une autre petite critique concernant xxx la diphthongue ê: elle est trop penchée et ne touche pas d’assez près à la ligne. Il s’agit de savoir si elle a été mal frappée, ou mal posée dans le moule. J’ai fait graver et frapper ce signe deux fois, on pourroit recourir à la première matrice si Mr Vibert l’a encore. – Le ṛĕ et l’ou long joignent à merveille. Quant à la queue du da, elle m’a assez tracassé la tête, et si j’avois toujours voulu la conserver mes groupes n’auroient eu ni tête ni queue Mais sérieusement, dans les combinaisons simples j’ai transformé la queue en appuie pour y attacher les voyelles inférieures. J’ai fait par exemple le dra comme je l’ai vu dans [3] les manuscrits, et comme il est dans les premiers caractères de Serampore. Avez-vous jamais vu dans un manuscrit le dṛĭ de cette façon: dṛ, comme ils le font actuellement à Calcutta? Il en est du même du doŭ, je l’ai toujours vu comme cela: du, et non pas: du. – J’ai au contraire conservé la queue du da dans quelques combinaisons triples, parce qu’elles ne sont plus dans le cas de porter des voyelles inférieures
Je prévois encore beaucoup de travail pour mettre en train mes ouvriers – les artisans de Paris sont des gens admirables, laborieux et intelligens.
J’ai fait un grand morceau sur le dictionnaire de Wilson – il a fallu y mettre de la critique, mais je l’ai ménagé. J’ai un exemplaire interfolié pour faire des additions et des corrections – elles deviendront nombreuses avec le temps.
On a offert à Bopp une place de professeur extraordinaire à Berlin avec d’assez bons appointemens. Il négocie avec le gouvernement Bavarois pour se libérer de ses obligations contractées. Mr de Humboldt, le frère du Voyageur se donne à l’étude du Sanscrit, il vient de m’écrire un volume sur ses recherches de grammaire comparée – il a fait d’immenses [4] travaux sur les langues Américaines. Trouvez-moi en France des ministres d’état hors de place qui employent leur temps comme cela.
Ou en est Votre société Asiatique? – Le 13e Volume des Recherches Asiatiques est arrivé en Europe – l’exemplaire que Colebrooke m’envoye ne m’est pas encore parvenu, dites-moi de grace ce qui en est. La société de Calcutta doit s’évertuer, autrement nous la dépasserons
Nous venons d’acquérir ici un professeur en Théologie catholique qui revient tout droit de Jérusalem, et qui a rapporté de l’Egypte de fort jolies petites antiquités.
Dites mille choses de ma part à MM. de Chezy et Langlès. Parlez de ma part à Mr Raynouardses IV-VI Volumes des Troubadours me rendroient fort heureux – il pourroit les envoyer seulement à M. de Staël qui m’expediera prochainement une caisse de livres. Il est toujours à déplorer qu’il n’ait pas étendu davantage son plan – il falloit non pas un choix, mais tout ce qui nous reste des troubadours classiques. Maintenant j’ai déjà des pièces inédites fort intéressantes qui ne sont pas dans son recueil
Adieu mille remercimens encore. Tout à Vous.
Schl.
Qu’est-ce qui en est des Annals of Oriental Litterature? La continuation signifie-t-elle quelque chose? Je n’ai que le premier cahier
[1] Bonn 3 Decembre 21.
Jʼai des grâces infinies à Vous rendre, cher et docte Mécène, des soins exquis et savans que Vous avez voués à mon affaire – Vraiment je ne sais pas comment cela auroit marché sans Vous. Je Vous demande mille pardons d’avoir différé de répondre à Vos envois, mes travaux journaliers ne me laissent pas respirer un instant, sans cela je ne serois pas excusable
Mr Lion a été payé, j’ai sa quittance, je lui écrirai aussi-tôt que les caisses seront arrivées. Je suis extrêmement satisfait de son travail si toute la fonte est aussi bien soignée que les lettres qui paroissent dans Votre échantillon. Il est délicieux, jʼen ai été dans un véritable enchantement, cʼest du bronze sur papier, depuis que les Véda’s ont été révélés, lʼon nʼa rien vu de pareil. Jʼai lʼair de me louer moi même, mais vous savez que cʼest le privilège des poêtes. Exegi monumentum aere perennius.
J’ai souvent parlé à M. Vibert de creuser plus profondément l’intérieur de l’oeil des lettres – il m’a toujours assuré que cela étoit impossible et superflu. Le fondeur rejette la faute des aspérités qui restent dans les lettres coupées sur le graveur, et je parie, si nous nous [2] adressons au graveur, il rejettera la faute xxxxx sur le fondeur; ce sera comme la chanson:
Jean danse mieux que Pierre,
Et Pierre danse mieux que Jean.
Quand j’aurai les caisses, je passerai tout en revue, et je verrai alors, s’il y aura encore quelques nouveaux poinçons à faire; ou quelque autre chose à reparer. En attendant je Vous prie de garder les moules et les matrices –
Je n’ai pas pu faire joindre entièrement l’ou bref – il faut en faire son deuil. J’ai une autre petite critique concernant xxx la diphthongue ê: elle est trop penchée et ne touche pas d’assez près à la ligne. Il s’agit de savoir si elle a été mal frappée, ou mal posée dans le moule. J’ai fait graver et frapper ce signe deux fois, on pourroit recourir à la première matrice si Mr Vibert l’a encore. – Le ṛĕ et l’ou long joignent à merveille. Quant à la queue du da, elle m’a assez tracassé la tête, et si j’avois toujours voulu la conserver mes groupes n’auroient eu ni tête ni queue Mais sérieusement, dans les combinaisons simples j’ai transformé la queue en appuie pour y attacher les voyelles inférieures. J’ai fait par exemple le dra comme je l’ai vu dans [3] les manuscrits, et comme il est dans les premiers caractères de Serampore. Avez-vous jamais vu dans un manuscrit le dṛĭ de cette façon: dṛ, comme ils le font actuellement à Calcutta? Il en est du même du doŭ, je l’ai toujours vu comme cela: du, et non pas: du. – J’ai au contraire conservé la queue du da dans quelques combinaisons triples, parce qu’elles ne sont plus dans le cas de porter des voyelles inférieures
Je prévois encore beaucoup de travail pour mettre en train mes ouvriers – les artisans de Paris sont des gens admirables, laborieux et intelligens.
J’ai fait un grand morceau sur le dictionnaire de Wilson – il a fallu y mettre de la critique, mais je l’ai ménagé. J’ai un exemplaire interfolié pour faire des additions et des corrections – elles deviendront nombreuses avec le temps.
On a offert à Bopp une place de professeur extraordinaire à Berlin avec d’assez bons appointemens. Il négocie avec le gouvernement Bavarois pour se libérer de ses obligations contractées. Mr de Humboldt, le frère du Voyageur se donne à l’étude du Sanscrit, il vient de m’écrire un volume sur ses recherches de grammaire comparée – il a fait d’immenses [4] travaux sur les langues Américaines. Trouvez-moi en France des ministres d’état hors de place qui employent leur temps comme cela.
Ou en est Votre société Asiatique? – Le 13e Volume des Recherches Asiatiques est arrivé en Europe – l’exemplaire que Colebrooke m’envoye ne m’est pas encore parvenu, dites-moi de grace ce qui en est. La société de Calcutta doit s’évertuer, autrement nous la dépasserons
Nous venons d’acquérir ici un professeur en Théologie catholique qui revient tout droit de Jérusalem, et qui a rapporté de l’Egypte de fort jolies petites antiquités.
Dites mille choses de ma part à MM. de Chezy et Langlès. Parlez de ma part à Mr Raynouardses IV-VI Volumes des Troubadours me rendroient fort heureux – il pourroit les envoyer seulement à M. de Staël qui m’expediera prochainement une caisse de livres. Il est toujours à déplorer qu’il n’ait pas étendu davantage son plan – il falloit non pas un choix, mais tout ce qui nous reste des troubadours classiques. Maintenant j’ai déjà des pièces inédites fort intéressantes qui ne sont pas dans son recueil
Adieu mille remercimens encore. Tout à Vous.
Schl.
Qu’est-ce qui en est des Annals of Oriental Litterature? La continuation signifie-t-elle quelque chose? Je n’ai que le premier cahier
×