• Theodor Thomas to August Wilhelm von Schlegel

  • Place of Dispatch: Bonn · Place of Destination: Bonn · Date: 05.09.1841
Edition Status: Newly transcribed and labelled; double collated
    Metadata Concerning Header
  • Sender: Theodor Thomas
  • Recipient: August Wilhelm von Schlegel
  • Place of Dispatch: Bonn
  • Place of Destination: Bonn
  • Date: 05.09.1841
  • Notations: Empfangsort erschlossen.
    Manuscript
  • Provider: Sächsische Landesbibliothek - Staats- und Universitätsbibliothek Dresden
  • OAI Id: DE-611-36910
  • Classification Number: Mscr.Dresd.e.90,XIX,Bd.27,Nr.5
  • Format: 27,8 x 22,5 cm
  • Incipit: „[1] VOEUX
    adressés
    à
    Auguste Guillaume de Schlegel
    P.P.
    à l’anniversaire du cinq septembre
    1841
    après son retour de Berlin.

    On attendait pour voir ces fortunés instans
    Dont le [...]“
  • Editors: Bamberg, Claudia · Varwig, Olivia
[1] VOEUX
adressés
à
Auguste Guillaume de Schlegel
P.P.
à l’anniversaire du cinq septembre
1841
après son retour de
Berlin.

On attendait pour voir ces fortunés instans
Dont le plus doux espoir nous soutenait long-temps;
Pour lui prouver en voeux notre reconnaissance
Qui pourtant de bienfaits dans nos coeurs prit naissance.
[2] Voyez l’astre charmant qui brille dans les cieux!
Allons fêter le jour, ce jour cent fois heureux
Qui répand dans nos coeurs la joie et l’allégresse:
Nous fêtons aujourd’hui son heureuse vieillesse.

Fléchissez le genou devant ses cheveux blancs
Qui se sont rajeunis soixante-quatorze ans.
Mais un pareil hommage appartient à sa gloire;
Des Savants
le Nestor, célébré par l’histoire,
Lui, le plus distingué des faveurs d’
Apollon,
Il cueillit des lauriers dans son sacré vallon.
Des plus grandes vertus sa vie offre l’image;
Pour remporter la palme, en faut-il davantage?
[3] Il mérite du ciel les plus augustes biens:
Son nom est glorieux jusqu’aux bords Indiens.
Des bouts de l’univers il unit la science;
Ses conseils sont les fruits de son expérience.
Combien d’infortunés sentent, avec amour,
Que son humanité les a rendus au jour? .....
Dans mille et mille échos on entend sous le chaume
Comme dans les palais: „Vive Auguste Guillaume!“
Th. Thomas.

[4] [leer]
[1] VOEUX
adressés
à
Auguste Guillaume de Schlegel
P.P.
à l’anniversaire du cinq septembre
1841
après son retour de
Berlin.

On attendait pour voir ces fortunés instans
Dont le plus doux espoir nous soutenait long-temps;
Pour lui prouver en voeux notre reconnaissance
Qui pourtant de bienfaits dans nos coeurs prit naissance.
[2] Voyez l’astre charmant qui brille dans les cieux!
Allons fêter le jour, ce jour cent fois heureux
Qui répand dans nos coeurs la joie et l’allégresse:
Nous fêtons aujourd’hui son heureuse vieillesse.

Fléchissez le genou devant ses cheveux blancs
Qui se sont rajeunis soixante-quatorze ans.
Mais un pareil hommage appartient à sa gloire;
Des Savants
le Nestor, célébré par l’histoire,
Lui, le plus distingué des faveurs d’
Apollon,
Il cueillit des lauriers dans son sacré vallon.
Des plus grandes vertus sa vie offre l’image;
Pour remporter la palme, en faut-il davantage?
[3] Il mérite du ciel les plus augustes biens:
Son nom est glorieux jusqu’aux bords Indiens.
Des bouts de l’univers il unit la science;
Ses conseils sont les fruits de son expérience.
Combien d’infortunés sentent, avec amour,
Que son humanité les a rendus au jour? .....
Dans mille et mille échos on entend sous le chaume
Comme dans les palais: „Vive Auguste Guillaume!“
Th. Thomas.

[4] [leer]
×